Amala Dianor - Compagnie Amala Dianor

Résidence 2016

 

Danseur hip hop, Amala Dianor a suivi la formation du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, pour ensuite entamer un parcours d’interprète pour des chorégraphes aux univers très différents, tels que Régis Obadia, Abou Lagraa, Farid Berki, Françoise et Dominique Dupuy, Georges Momboye, Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek, ou Emanuel Gat.

 

Au sein du collectif C dans C, il se met à la chorégraphie (Vie, Lun@Rêves, Engin Air...) jusqu’à remporter deux prix au concours (Re)connaissance en 2011 avec Crossroads.

En 2012, il fonde sa propre compagnie, et crée Parallèle, Extension en duo avec Junior Bosila, Man Rec, un solo signature ou Amala Dianor affirme une écriture très personnelle et hybride.

De(s)generation, créée en 2016 au Théâtre Louis Aragon, dans le cadre de sa résidence dans le dispositif « Territoire(s) de la Danse » est un retour à ses racines. Il remanie le travail du hip hop à l’aune de ses transformations, apportées par trois générations de danseurs. Un succès, qui a provoqué l’engouement de nombreux lieux et festivals !

 

Dans la droite ligne de sa démarche, il a créé avec des amateurs Régénération, avec des enfants de l’association tremblaysienne Ptits Pioufs, Génération P’tits Pioufs, avec des collégiens des parcours entre danse et arts plastiques…

Sa résidence, est également passée par Avignon en juillet 2016 pour La belle scène saint-denis, où il a présenté le trio New School, repris et présenté lors de 3D Danse Dehors Dedans en ouverture de la saison 2016-2017 du Théâtre Louis Aragon.

 

Sa dernière création Quelque part au milieu de l’infini, un trio dansé avec Pansun Kim et Souleyman Ladji Koné, a été présentée au Théâtre Louis Aragon le 10 décembre 2016.